Camps et Lodges Préférés au Rwanda

 

Kigali

Kigali, avec ses collines verdoyantes, ses arbres fleuris, ses boulevards et rues animées, est sans doute l'une des capitales les plus attrayantes d'Afrique, ainsi que l'une des plus propres et des plus sûres.
Ce n'était pas toujours comme ça. Kigali existe comme un témoignage de la paix et de l'ordre qui a défini la trajectoire du Rwanda pendant plus de deux décennies, bien qu'il ait porté le poids du génocide en 1994. 
Au cours des dernières années, un grand nombre de travaux de réhabilitation pour restaurer la ville à été entrepris, tandis que des vagues croissantes d'investissements étrangers ont suscité un certain nombre de projets de construction ambitieux. En effet, la renaissance du capital a vu s'accaparer une mesure surprenante du cosmopolitisme. Il y a beaucoup d'endroits atypiques et en vogue pour dîner, une vie animée la nuit, des musées intéressants et bien présentés et une ambiance envoutante générale dans les rues qui laissent quasi tous les visiteurs enthousiastes et décrivant un avenir très brillant à cette ville en pleine renaissance.

Lac Kivu

Le lac Kivu fait la frontière entre le Rwanda et la RDC. Il relie les deux grandes villes de Goma et Bukavu en RDC à celles de Cyangugu, Gisensyi et Kibuye au Rwanda.

Le lac Kivu se déverse dans le lac Tanganyika par la rivière Ruzizi constituant elle aussi une frontière naturelle entre le Rwanda et la RDC.

Possédant deux embranchements connus sous le nom de grande et petite Ruzizi, à l’Ouest et à l’Est, cette dernière étant la plus importante, constitue le principal point de déversement des eaux dans le Tanganyika, elle en est d’ailleurs le principal affluent, tandis que la petite Ruzizi n’emporte qu’un dixième des eaux.

La route Bukavu Uvira via l'escarpement de Ngomo, offre un spectacle permanent de part sa configuration sinueuse avant de retrouver une "ligne droite" avant Uvira !

Le lac Kivu possède également la deuxième plus grande île intérieure d’Afrique : l’île d’Idjwi avec une longueur de 40 Km et une superficie de 285 Km² connue pour ces succulents ananas et l’accueil chaleureux de ces habitants.

Le lac représente un moyen de transport important entre les villes de Bukavu et Goma, pour ses nombreuses navettes de passager et de bateau mixte voyageur / fret, etc.

Certains sont rapides et mettent 2 heures pour faire Goma Bukavu, d’autres naviguent la nuit offrant souvent un moment magique et romantique à leurs passagers…

Quelques compagnies organisent aujourd'hui « des croisières » sur de magnifiques bateaux construits sur place qui vous emmèneront visiter chaque anse et recoin.

Du lac on peut observer les magnifiques villas datant de l’époque coloniale.

    parc national d'akagera

    Le Parc National d'Akagera est un superbe parc situé dans le nord-est du Rwanda le long de la frontière avec la Tanzanie. Bien que fondé en 1934, une grande partie du parc avait été réaffecté en tant que fermes et en 1997 et le parc avait été réduit de plus de 2 500 kilomètres carrés (près de 10% de la superficie du Rwanda) à son actuelle taille de 1 122 km carrés. Depuis 2010, grâce à une initiative commune avec African Parks le Parc National d'Akagera a été réhabilité à ses premiers amours et est redevenu un des plus beau parcs.

    Son nom lui vient de la rivière Akagera qui coule le long de sa limite et se fourmille en un labyrinthe de lacs dont le plus grand est le lac Ihema. Les lacs bordés de forêts, les marécages de papyrus, les plaines de savane et les montagnes se combinent parfaitement pour faire du Parc National d'Akagera une des réserves les plus pittoresques de toute l'Afrique. Elle possède des niveaux exceptionnels de biodiversité et constitue la plus grande zone humide protégée d'Afrique centrale.

    Le Parc National d'Akagera abrite un grand nombre d'espèces de plaines ainsi que des espèces restreintes aux marais de papyrus tels que le Sitatunga et le Shoebill Stork. Les espèces de plaines inclut l'éléphant, le buffle, le topi, le zèbre, le waterbuck, l'antilope roan et l'eland. D'autres antilopes comme le duiker, oribi, bohor reedbuck, klipspringer, bushbuck et impala sont également présents. Des primates, babouins d'olive, vervets et le singe bleu secret sont vus pendant la journée, avec hushbabies sont souvent vu lors des gamedrives de nuit.

    Parmi les grands prédateurs le léopard, la hyène, le chacal rayé et le lion, qui ont été réintroduit sont bien présents.

    En raison de sa grande variété d'habitats, le Parc National d'Akagera est un site ornithologique important avec près de 500 espèces d'oiseaux. Le shoebill rare et insaisissable partage le papyrus avec d'autres raretés, telles que le Gonolek des papyrus et d'autres oiseaux d'eau qui habitent les zones humides en grand nombre.

      parc national de Nyungwe

      D'une superficie de près de 1000 kilomètres carrés étendues à travers les majestueuses collines du sud du Rwanda, le Parc national de Nyungwe est devenue la plus grande et plus anciennes réserve de forêts d'altitude de l'Afrique de l'Est, avec certaines espèces datant d'avant le dernier âge glaciaire.

      Son centre renferme une impressionnante richesse et diversité florale de plus de 200 espèces d'arbres, et une myriade de plantes à fleurs dont le géant d'incroyable lobelia ainsi que d'innombrable orchidées colorées.

      De nombreux sentiers pédestres mène à travers la forêt de Nyungwe au diverses cascades et points de vue. Le Parc National de Nyungwe est particulièrement séduisante pour ses primates: on y trouvera 13 espèces dont le chimpanzé. C'est également le plus important site ornithologique au Rwanda, le Parc National de Nyungwe abrite presque 300 espèces d'oiseaux dont deux douzaines sont limités à une poignée de forêts de montages sur le Rift Albertin.

      Le point culminant aviaire du Parc National de Nyungwe est le Touraco géant – d'un bleu étrange. Les ornithologues les plus passionnés pourraient ne plus jamais vouloir partir.

      parc national des virunga

      Anciennement appelé Parc National Albert, le Parc National des Virunga est situé à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) dans la province du Nord Kivu en bordure des frontières entre la RDC et l’Ouganda d’une part et le Rwanda, d’autre part. Il couvre une superficie de 784.368 ha et est allongé sur une distance de près de 300 km et une largeur moyenne dépassant rarement 50 km. 

      Il est le premier Parc National africain créé en 1925 par le Roi Albert et reconnu Site du Patrimoine Mondial par l’UNESCO en 1979 et Site du Patrimoine Mondial en péril en 1994 et Site Ramsar en 1996.

      Le Parc National des Virunga présente une richesse floristique remarquable due à sa grande diversité des biotopes et habitats naturels ainsi qu’à sa position phytogéographique. Cette diversité d’habitats couvre une altitude allant de 600m à plus de 5000 m aux Monts Ruwenzori.

      Le Parc National des Virunga est l’un des Parcs les plus importants en Afrique de par sa diversité en espèces fauniques et floristiques. Cette riche biodiversité s’accompagne d’un grand taux d’endémisme qui le classe parmi l’un des Parcs les plus importants de l’Afrique. Il compte 196 espèces de mammifères dont 21 endémiques du Rift, 706 espèces d’oiseaux dont 23 endémiques, 109 reptiles dont 11 endémiques, 78 espèces d’amphibiens dont 21 endémiques, 21 espèces de papillon endémiques, 2077 plantes dont 230 espèces endémiques.

      Créé initialement pour la conservation des Gorilles de Montagne, il compte d’autres grands animaux d’importance internationale comme l’Eléphant, le Chimpanzé, ou l’Hippopotame.

      Le Parc National de Virunga constitue actuellement un îlot de nature vierge, et cela en fait un des plus beaux et extraordinaire parc d'Afrique.